Jouir des congés maternités

La salariée enceinte bénéficie d’un congé de maternité avant et après son accouchement. Bien entendu, son travail est suspendu, et en aucun cas perdu. Pris en charge par la sécurité sociale, la durée légale d’un congé maternité est de 16 semaines. Cependant, cette durée peut être aménagée selon la situation de la femme enceinte, voire augmentée selon qu’elle ait déjà des enfants à charge ou pas. Dans le cas où la future mère ait déjà deux enfants sous sa responsabilité ou qu’elle les ait mis au monde de manière viable, selon les termes employés, la durée va être de 26 semaines. Si elle attend des jumeaux, le congé de maternité est porté à 34 semaines et si ce sont des triplés ou plus, ce sera 46 semaines. C’est sans contexte auprès de l’assurance maladie que les démarches se font.

Pour faciliter la vie des futures mères, organiser l’arrivée de son futur enfant et anticiper une meilleure préparation à la reprise du travail, Doctissimo propose une calculatrice interactive. Elle permet de connaître les dates prévues de vos congés. Il vous suffit simplement de remplir 3 données : la date de votre accouchement, le nombre d’enfants que vous avez et le nombre d’enfants que vous attendez, et… le tour est joué. Quels sont vos devoirs en tant que salariée enceinte ?

D’abord, vous devez impérativement déclarer votre grossesse, et pour cela, rien de plus simple que de vous rendre chez votre médecin. Vous devez aussi déclarer votre grossesse à votre emloyeur qui, d’une part il apprendra une bonne nouvelle, et d’autre part pourra faire le nécessaire dans le cas où il opterait pour vous remplacer durant votre congé maternité. Pas d’inquiétude, pendant toute la durée de votre congé, vous serez indemnisée. De ce côté, la France marque des points.