L’art d’être bijoutier-joaillier

Les bijoux font rêver et les fabriquer demande un savoir-faire que maîtrise le bijoutier-joaillier. Il faut être créatif, rigoureux, avoir le sens de l’esthétisme et le goût de la perfection. Des techniques, des gestes précis, une habileté des mains, autant de qualités que doit posséder cet artisan.

Bijoutier et Joallier : deux métiers complémentaires

Le bijou, devenu un véritable accessoire de mode, a permis d’élargir le marché à la grande distribution et aux maisons de luxe/mode. Ainsi, dans les grandes villes, les artisans ont investi dans leurs propres ateliers de fabrication et boutiques. Il est plus courant de voir bijoutier-joaillier que l’un et l’autre séparément. Le premier fabrique, répare ou transforme les bijoux en or, argent, platine, le second insère sur ces montants des pierres ou perles précieuses pour les mettre en valeur. Les deux métiers s’effectuent très souvent conjointement, et constituent une profession artisanale extrêmement exigeante. Le bijoutier-joaillier doit pouvoir créer des joyaux originaux. Des connaissances scientifiques sont indispensables puisque la préparation des alliages demande des notions de physique et de chimie. Des connaissances en gemmologie sont aussi impératives puisqu’il lui faut pouvoir différencier les pierres précieuses, fines, synthétiques. Pour celui qui souhaite devenir bijoutier-joaillier indépendant, il lui faudra posséder de bonnes aptitudes commerciales pour à la fois fidéliser et développer sa clientèle. Le bijoutier-joaillier peut être ouvrier salarié dans une entreprise, chef d'atelier ou artisan à son compte.