Juste à temps - Imprimer des étiquettes infographie

Il y a différentes écoles de pensées dans l’industrie manufacturière. Le « Juste-à-temps » préconise de commander juste assez de matières premières et de stocks pour répondre aux commandes immédiates, tandis que le « juste-au-cas-où » préfère stocker en quantité, pour prévenir toutes difficultés d'approvisionnement et de non-respect des délais des commandes.

Super K « Voyons les bénéfices et les contreparties des pratiques des deux manufacturiers ».

“Juste-à-temps” versus “Juste-au-cas-où”

Juste à temps

Avantages

L’espace nécessaire pour stocker des matières premières, des étiquettes imprimées et tout autre matériel d’emballage,  est réduit au strict minimum.

Timelord « Il n'y a pratiquement pas de déchets (et de coûts inutiles) car aucun stock important n’est gardé  et ne risque de devenir obsolète. Savoir que les produits seront toujours à jour me facilite grandement la vie ».

Le flux de trésorerie est amélioré. Les matières premières et autres composants sont utilisés dans l’immédiat pour satisfaire les commandes qui ont été faites et il y a moins de capital immobilisé dans les stocks.

Pas de temps à perdre pour le transport du matériel du lieu de stockage (éventuellement d’autres bâtiments ou entrepôts) à la ligne de production.

Timelord  « Votre produit et ses étiquettes sont facilement modifiables en cas de nouvelles régulations sur l’utilisation d’ingrédients ou de matières premières spécifiques ».

Contreparties

Vous devez très bien vous entendre avec vos fournisseurs pour vous assurer qu’ils vous livreront les bonnes matières premières au bon moment. La chaîne d’approvisionnement est vitale !

Timelord  « Un problème inattendu qui survient, dont vous n’avez aucun contrôle, comme une grève des transports, ou l’éruption d’un volcan Islandais paralysant le trafic aérien dans un rayon d’une centaine de milliers de kilomètres, peut vous priver des livraisons dont vous avez besoin ».

Tout votre personnel doit comprendre le concept du juste-à-temps et devrait être polyvalent pour vous assurer que les commandes soient honorées, emballées et étiquetées rapidement.

Dans les années 70, le fabricant de voitures japonais, Toyota, a largement répandu le développement du concept de juste-à-temps pour l’industrie manufacturière, bien que Henry Ford ait décrit quelque chose de similaire, en 1923, dans son livre « Ma vie et le travail ».

D’autres termes pour parler de juste-à-temps sont “production à cycle court”, “production au plus juste” et “production en flux continu”, tous décrivent d’ailleurs assez bien cette méthode.